Le procès fait aux médecins du secteur II (avec honoraires libres) est une erreur grossière


« Le sort du secteur II fait polémique. MG France (syndicat de médecins généralistes) veut un parcours de soins garanti en tarifs opposables. Les spécialistes de la CSMF (syndicat de médecins spécialistes) s’insurgent. »

dans le Quotidien du Médecin : lequotidiendumedecin.fr 04/05/2012

ArchiverFrançois Hollande, notre nouveau Président de la République devra choisir d’autant qu’il a bien précisé dans sa campagne qu’il « n’envisage pas de fermer le secteur II mais de rendre ce secteur moins attractif », tout en confirmant sa volonté d’« encadrer les dépassements d’honoraires ».

MG France a proposé avant les élections de « garantir le parcours de soins coordonnés en tarifs remboursables », sous le prétexte qu’il est de plus en plus difficile pour les médecins généralistes de proposer à leur patient un réseau de spécialistes en secteur I ou en secteur II au tarif opposable, c’est à dire sans dépassement d’honoraires, ce qui peut entraîner un renoncement aux soins.

Le message de MG France est clair : tout dépassement d’honoraires devrait être interdit, ce qui n’est pas encore le cas actuellement.

MG France a un pouvoir d’influence très important par le nombre de ses adhérents, surtout en période électorale, et il faut tirer la sonnette d’alarme car le procès fait aux dépassements d’honoraires est totalement injuste et injustifié dans la grande majorité des cas, en particulier dans le secteur privé en dehors de l’hôpital. Il faut rappeler que plus de la moitié des actes des médecins spécialistes sont faits au tarif opposable en secteur II en dehors de l’hôpital, notamment en urgence.

Il faut dire et écrire que MG France se fourvoie depuis trop longtemps et que les syndicats de spécialistes n’ont pas un message suffisamment clair pour lui répondre, alors qu’ils devraient travailler ensemble avec des objectifs communs qui est la reconnaissance du service rendu par tous les médecins et la qualité du réseau de soins pour les patients.

C’est le tarif opposable des consultations et des actes techniques, surtout de l’anesthésie et de la chirurgie, qui est scandaleux. Il faudrait que tous les médecins s’unissent pour défendre sa revalorisation, au niveau des services équivalents dans notre société, avec un facteur modulateur qui tiennent réellement compte des charges imputables aux médecins, complètement différentes selon leur spécialité (dont le premier critère devrait être la RCP) et leur lieu d’exercice (sur la base de l’indice de la construction et des loyers). Il faut donner du temps à tous les soignants pour améliorer leur pratique tout en économisant les examens et les traitements inutiles.

Ce n’est pas le secteur 2 qui est responsable des défauts d’accès aux soins, mais bien la paupérisation du service public pour des raisons budgétaires et d’organisation, et le déficit en médecins dû au numerus clausus et à la longueur des études qui a été augmentée à tort.

La meilleure garantie d’accès pour tous, est à la fois l’excellence du service public, en particulier de l’hôpital et des dispensaires, et un secteur privé de qualité qui attire suffisamment les personnes les plus aisées en dehors du service public pour qu’il soit disponible pour les plus démunis.

Olivier Badelon

Cet article a été publié sur Le Cercle Les Echos.
Vous pouvez aussi le consulter sur http://lecercle.lesechos.fr/node/46629/

Merci pour vos commentaires sur les deux sites qui augmenteront l’audience et la diffusion des idées

Publicités

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :