Mieux gérer les recettes et les dépenses de la Sécurité sociale



En réponse à l’ECOTIDIEN de YAHOO du 1er Août 2008

 


Cela veut dire que l’ÉTAT doit donner le bon exemple.

L’ÉTAT a t’il réglé toutes ses cotisations patronales?

Que dire des ayants-droits de la CMU qui ne participent pas à l’effort de solidarité nationale, notamment les étrangers en situation irrégulière qui sont soignés gratuitement, d’autant que certains n’hésitent pas à utiliser la même carte pour plusieurs personnes?

Il n’est pas question de remettre en cause ce principe de solidarité car il est tout à fait normal de soigner tous les malades sur notre territoire national, même gracieusement.

Dans les 2 cas, c’est à l’ÉTAT d’assumer ses choix politiques et de rembourser ses dettes à la Sécurité sociale, aussi bien ses cotisations patronales que les dépenses de santé des étrangers en situation irrégulière sans parler de leurs retraites puisqu’une grande partie d’entre eux resteront en France.

De toute façon, l’argent nécessaire viendra de nos impôts, mais cela ne viendra pas grever le budget de la Sécurité sociale.

Qu’en pensez-vous?

Olivier Badelon

Publicités

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :