L’Histoire qui s’écrit en ce moment dépend de nous


Les arméniens sont en train de se battre pour leur survie et nous sommes en train de nous recroqueviller derrière des mesures liberticides pour essayer de ralentir la propagation d’un virus qui est déjà chez nous depuis au moins un an et qui est vraiment dangereux pour une partie infime de notre population, alors que nous pourrions les soigner si nous faisions le choix d’en avoir les moyens.

L’incongruité de ce paradoxe est à la mesure de la déchéance de notre civilisation et des valeurs auxquelles je crois et que je voudrai transmettre aux générations futures.

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :