L’abomination de cette décapitation est peut être l’électrochoc dont nous avions tous besoin


La décapitation de ce professeur d’histoire en pleine rue est un acte ignoble et révoltant qui peut être salutaire s’il permet une prise de conscience de l’ensemble de la population, et d’abord des musulmans eux-mêmes dont la très grande majorité est pacifique et respectueuse, et au-delà des mots, un passage à l’acte des politiciens qui nous gouvernent et une justice sans ambiguïté à la hauteur de ses responsabilités.

Au-delà des beaux discours et des belles paroles, il est urgent de passer à l’acte et de sanctionner vraiment tous les responsables.

Sans connaître tous les détails de ce crime abject, il est évident que le musulman qui l’a commis pour des raisons religieuses n’est que le bras armé d’un mouvance intégriste qui voudrait voir la charia gérer notre société.

Dans ce cas précis, il est impératif d’établir les responsabilités de tous ceux qui ont provoqué ce mouvement de haine sur cet homme et de les sanctionner de façon exemplaire, aussi bien des parents d’élèves que des auteurs des publications accusatrices, aussi bien des collègues que de la hiérarchie qui ne l’ont pas défendu et qui l’ont même accusé.

Ces responsables devraient être condamnés par la Justice en France s’ils sont Français, les étrangers devraient être immédiatement expulsés.

Beaucoup plus que les terroristes étrangers, ce sont les jeunes Français radicalisés qui sont les plus dangereux. C’est à la racine qu’il faut traiter le mal car ce sont des jeunes qui ont été trop souvent éduqués dès le berceau par leurs parents dans la haine des autres et de la France. Ce sont des jeunes qui n’ont pas compris que l’éducation était à la base de toute réussite. Ce sont aussi des jeunes qui n’ont pas trouvé leur place dans la société, tout du moins la place qu’ils espéraient, et qui ont cru qu’ils avaient été repoussés à cause de leur origine alors qu’il faut presque toujours plusieurs générations pour monter dans la société.

Certains qui s’expriment dans les médias en se révoltant contre le caractère abominable de cette décapitation ont caché au public l’abomination du massacre du Bataclan avec des mutilations sans commune mesure que j’aurais du mal à vous décrire tant elles témoignent de l’acharnement des terroristes.

J’ai déjà écrit plusieurs fois sur ce sujet, avec une critique très précise de la chaîne de décisions jusqu’au sommet de l’État et des propositions.

Pour moi, il est évident que nous allons tout droit vers une guerre civile qui ressemblera aux horreurs de la guerre d’Algérie à l’envers si les musulmans eux-mêmes ne réagissent pas avant que la démographie entraîne un basculement démocratique qui permettra aux extrémistes de prendre le pouvoir et d’appliquer la charia.

La chrétienté s’est déchirée par le passé et la République à la française est née dans le sang avec des excès abominables. La décapitation par la guillotine était encore récemment un reliquat de cette période dramatique qui a pourtant vu naître nos valeurs à partir de la pensée judéo-chrétienne.

Des générations ont passé et ont su évoluer. Je suis persuadé que la solution pacifique ne peut venir que des musulmans eux-mêmes, des musulmans de France qui ont été nourris par les valeurs humanistes de la France. C’est à eux de faire évoluer leur propre religion en supprimant les sourates qui prônent le Djihad justifiant l’assassinat et l’asservissement de tous ceux qui pensent différemment. C’est à eux d’éclairer les musulmans du Monde entier.

Si la parole du Prophète ne peut pas être changée, ce qui est de toute façon est vraie parce qu’il y a longtemps qu’il n’est plus là, le Coran n’est qu’un livre écrit par des hommes, comme l’ont été l’Ancien et le Nouveau Testament, les Évangiles.

C’est aux musulmans eux-mêmes d’écrire le livre de leur avenir car s’ils laissent la charia s’installer en France et en Europe ils condamneront eux-mêmes leurs propres enfants, comme ceux des autres, à la pauvreté dans une société dominée par une hiérarchie religieuse archaïque et autoritaire.

L’apprentissage de la langue française et l’enseignement des valeurs humanistes universelles sont les clés du vivre ensemble. Ce sont les priorités de l’École à la française. Ce devraient aussi être la priorité dans toutes les familles de France.

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :