Le masque pour les enfants : une nouvelle forme de maltraitance


Le 29 Octobre 2020

Cette fois-ci ce sont aussi les enfants qui vont être obligés de mettre un masque probablement à cause des syndicats pour justifier la protection des enseignants. Plus que jamais il s’agit d’une mesure politisée sans aucune justification sanitaire qui serait plutôt de les garder chez eux si cela était vraiment nécessaire.

Comment croire que cela puisse être une mesure efficace pour des enfants dont le masque deviendra forcément très vite un nid de microbes, avec en plus des difficultés évidentes pour communiquer et comprendre.

En plus tous les médecins et les professionnels qui s’occupent d’enfants savent très bien qu’ils n’ont pas la maturité et l’attention suffisantes pour respecter des consignes strictes avant l’âge de 8-9 ans, et encore… dans mon domaine de la traumatologie et le handicap, les béquilles et les fauteuils roulants sont inutilisables pour des enfants de 6-7 ans.

Le port du masque à partir de 6 ans est une mesure symbolique qui est une forme de maltraitance autant psychologique que physique car ils finiront bien par se moucher dans leurs masques.

Il serait d’ailleurs très intéressant de récupérer ces masques en fin de journée et de faire une étude bactériologique et virologique, pourquoi pas une PCR du COVID-19 et des autres.

En plus c’est bien cette tranche d’âge qui portera le fardeau de la dette creusée par nos gouvernements successifs, l’actuel dépassant tout mesure.

L’attentat d’aujourd’hui à Nice devrait rappeler la vraie priorité de lutter contre le terrorisme islamique qui est un virus beaucoup plus dangereux que le COVID-19. Malheureusement les terroristes vont pouvoir circuler encore plus facilement masqués et ce ne sont pas les attestations qui les empêcheront de commettre leurs attentats, en espérant qu’ils ne choisissent pas des cibles qui ne seront plus protégées par les forces de Police et la Gendarmerie, trop occupées à contrôler les masques et les attestations.

Encore une fois le virus est chez nous depuis un an et le confinement ne peut qu’être inefficace. Tous les moyens disponibles devraient être concentrés sur les structures de soins privées et publiques, en protégeant vraiment les seules personnes fragiles et tous les soignants, aussi bien dans les établissements de soins qu’en dehors, en particulier les médecins généralistes, les infirmiers, les aides soignants et les aides à la personne.

Pour le moment les mesures gouvernementales ont été vouées à l’échec et ce ne sont pas les vociférations et les leçons de morale à l’Assemblée nationale de certains Ministres qui nous convaincrons du contraire. La seule mesure efficace serait leurs démissions en sachant qu’il faudrait pour les remplacer des personnes capables de proposer un véritable programme de rechange.

Olivier Badelon

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :