Promotion de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans les agences d’architecture en France


L’ARVHA est une association de formation pour architectes qui a formé plus de 500 architectes en France sur les thèmes de la réhabilitation, du renouvellement urbain, de la prise en compte des différents types de handicaps, du développement durable et de ma création d’entreprises.

En 2011, l’ARVHA a été missionné par le Fonds social Européen pour mener une action en faveur de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans les agences  d’architecture. Notre propos est de faire émerger des propositions pour que les jeunes femmes puissent plus facilement rentrer dans cette profession, mais aussi y rester, progresser et obtenir les mêmes avantages et perspectives que leur confrères en travaillant ensemble à une politique équitable de salaires et de traitement. Les propositions sont soumises aux écoles d’architecture, aux syndicats professionnels et aux représentants de la profession – ordres régionaux et national- et aux représentants des salariés. Elles sont construites à partir de groupes de travail constitués par les intéressées elles mêmes.

Nous proposons un outillage et des solutions qui permettent de faire progresser l’égalité professionnelle dans ces entreprises avec une très large diffusion auprès des acteurs de la profession, ordres locaux et national, syndicats locaux et nationaux et par mailing aux architectes inscrits dans notre listing, qui seront également informés par les newsletters et des conférences.

Le public concerné est celui des architectes, soit 37 100 recensés par l’INSEE en 2005, dont 29 685 architectes agréés inscrits en France en janvier 2010 dont 10 000 salariés personnes environ.

Le nombre d’entreprises d’architecture est de 7500 sociétés pour une majorité en SARL (54 %) ou EURL( 22%).

Le public concerné est plus directement celui des femmes architectes, des femmes salariées, des jeunes ou moins jeunes créatrices d’entreprises, des entrepreneurs et entrepreneuses et des indépendant(e)s.ces de diffusion.

En effet l’égalité entre les hommes et les femmes dans le secteur de l’architecture est loin d’être acquise. Si 55 % des architectes étudiantes sont des femmes, elles ne sont plus que 10 % des architectes enregistrés à l’ordre des architectes et exerçant à leur compte.

Quant à leur chiffre d’affaires il représente 55 % des revenus des hommes soit 30 838 euros de revenus moyens pour les hommes et 18 001 euros pour les femmes architectes (enquête de 2009 par l’ordre des architectes français). De même les salaires de femmes architectes en Europe représentent 59 % du salaire des hommes (enquête de 2008 par le Conseil Européen des Architectes).

Les premiers résultats nous en disent long sur la question de l’égalité professionnelle dans cette profession – pour les architectes inscrits à l’ordre – enquête du Conseil National de l’ordre des architectes :

On peut observer une grande disparité de revenu entre les effectifs féminins et masculins. Ainsi, si le revenu médian des hommes architectes est de 30 000, il est en revanche de 15 000 euros pour les femmes architectes. Pour l’année 2005, 40% de l’effectif des architectes femmes déclaraient un revenu supérieur à 20 000 euros quand, à l’opposé, 40% de l’effectif masculin déclaraient un revenu supérieur à 40 000 euros.

Voici les résultats pour les salariés dans les agences d’architecture.

Le salaire brut moyen des salariés à temps complet était en 2006, de 29 012 € pour les femmes contre 36 847 € pour les hommes, soit  7 835 € de moins ou 21 % de moins en moyenne pour les femmes.

Le taux de chômage des hommes est quatre fois inférieur à celui des femmes. Pourtant, nous pouvons observer que le taux de chômage des hommes subit les mêmes évolutions mais de façon beaucoup plus atténuée.

L’âge est également un facteur qui joue dans l’évolution du taux de chômage. Nous allons voir que parmi les plus touchés par la récession économique, ce sont les femmes jeunes les plus affectées.

Nous constatons que, malgré une apparente avancée dans la notion d’égalité, la profession d’architecte est toujours marquée par des inégalités flagrantes dont les plus criantes sont la rémunération, la situation des femmes face à l’évolution de leur carrière et la taille des opérations qui leur sont confiées – qui se traduit par la taille des projets et le chiffre d’affaires.

Les inégalités ne sont pas sensibles dans les écoles d’architecture puisque depuis 1968, les femmes sont admises dans les écoles et les bizutages sont interdits, elles sont maintenant à égalité dans les écoles d’architecture. Elles obtiennent leurs diplômes plus vite que les hommes mais elles sont moins nombreuses à poursuivre leur voie d’origine et disparaissent de la profession assez rapidement pour une bonne part d’entre elles. (55 % dans les études, 20 % inscrites au tableau de l’Ordre des Architectes et 10 % qui exercent comme architectes libérales.

Les inégalités se creusent au cours de la vie professionnelle, par les niveaux de salaires, les progressions de carrière, dans la part qu’elles occupent en tant que demandeurs d’emploi, dans les modifications de la vie professionnelle liés à la maternité, les départs suite aux naissances et pour les femmes qui exercent à leur compte, la différence entre les types de contrats confiés aux femmes et la taille des opérations et les chiffres d’affaire qui en découle.

Description de notre action :

– Analyse de la situation des femmes dans les agences d’architecture, rémunération, conditions de travail et besoin pour améliorer la compatibilité entre les temps de vie.

– Élaboration d’un questionnaire auprès des entreprises afin de connaitre leur composition, leur chiffre d’affaires en fonction du sexe du dirigeant, leur grille de salaires et leur réflexion en matière d’égalité professionnelle, cette enquête sera conduite sur la France entière par voie de e-mailing (18 000 architectes présents dans la liste des architectes en France) puis par une relance téléphonique sur un échantillon représentatif pour 3 régions françaises.

– Réunions de sensibilisation au préalable en partenariat avec les maisons de l’architecture et les Ordres régionaux des architectes et diffusion des résultats au niveau national.

– Questionnaire en direction de groupes de femmes salariées et de femmes dirigeantes d’entreprises pour connaitre leurs besoins en terme de promotion, formation et équilibrage entre vie professionnelle et la vie personnelle, organisation des temps de travail et vie professionnelle.

– Analyse des comportements et des choix effectués par les clients privés et publics en fonction du sexe de l’architecte, enquête sur échantillon et analyse puis recommandations et préconisations.

– Constitution d’un outillage permettant aux entreprises d’architecture de faciliter la prise en compte des besoins des femmes et des hommes pour assurer l’égalité  professionnelle dans la vie des agences.

– Analyse du stress au travail, amélioration des conditions de travail par une meilleure organisation des temps.

– Adaptation aux besoins des salariés « parents »: télé travail partiel ou organisation de temps partiel à domicile, automatisation de certaines taches non créatives et répétitives, flexibilité des horaires pour les jeunes mères ou pères, réflexion sur les possibilités de carrières et de promotion pour les femmes dans l’entreprise, réflexion sur les temps de transports et possibilité de regroupements ou ramassages collectifs, réflexion sur les aides à apporter pour les enfants des salariées, groupement ou crèches d’entreprises ou crèches pour un secteur d’activité.

– Restitution des résultats et diffusion auprès des syndicats professionnels des ordres professionnels et des architectes sur toute la France.

– Constitution d’un outillage et d’une ingénierie visant à faciliter la promotion, l’insertion et la compatibilité de temps de vie au sein  même des agences d’architecture en vue d’assurer l’égalité professionnelle entre les femmes et  les hommes.

– Campagne de communication via les OPCA et les syndicats pour améliorer les conditions des employés dans les agences d’architecture.

– Établissement d’une liste de propositions visant à améliorer la situation des femmes dans la profession, tant vers les employeurs, que vers les clients et les pouvoirs publics, écoles d’architecture, Ministère de la Culture et de la Communication les syndicats et organisations professionnelles.

Facteurs clé de succès :

Notre travail se base sur une étude antérieure menée par l’ARVHA en 2009/2010 et des travaux antérieurs où nous avions fait plusieurs expositions et colloques sur les femmes architectes. Nous nous aidons  des études et statistiques conduite par l’Ordre des Architectes qui sont régulièrement mises à jour.

Nous avons une bonne connaissance du milieu professionnel et des difficultés rencontrées par les femmes architectes car nous sommes nous-mêmes architectes et femmes et nous avons beaucoup de contacts avec les architectes notamment les demandeurs d’emploi pour majorité femmes ; ainsi qu’aveC les jeunes créateurs et créatrices d’entreprises.

Nous avons pu être associé à la préparation de  l’accord de branche de l’UNA PL – des professions libérales  ce qui nous a permis de rencontrer les personne  qui négocient cet accord  au niveau de l’UNSFA .

Difficultés dans la mise en œuvre :

Nous rencontrons des difficultés car les professionnels font abstraction des écarts entre les hommes et les femmes dans la profession. Pour exemple l’Ordre des Architectes annonce sur 2011 une diminution des inégalités entre les hommes et les femmes car elles ne gagnent que 32 % de moins que leur confères, ce qui leur parait insignifiant voir même une amélioration par rapport aux années antérieures. De même la profession se féminise avec 51 % de femmes dans les études mais il n’en reste que 9 % qui ouvrent une agence d’architecture, (une féminisation pour être employée et moins payée).

La conscience collective rejette toute idée de discrimination, et pense que si les femmes le voulaient, elles pourraient réussir comme leurs confères et que ces questions d’inégalité ne sont que des histoires. Les jeunes pensent que tout se règle automatiquement, mais dans la pratique, on constate une progression très lente des attitudes, et des constantes : les hommes sont largement majoritaires et sont aussi pratiquement toujours les patrons, tandis que les femmes restent minoritaires au postes clefs et majoritaires dans les postes les moins élevés et moins payés.

Certaines femmes qui ont réussi à créer leur agence pensent que toutes peuvent y arriver et que cela ne dépend pas du « genre », mais dès que l’on parle en privé, apparaissent les  constats de discrimination dont les problèmes liés à la maternité (ou l’absence de maternité pour 50  % d’entre elles) afin de se consacrer au travail et la difficulté de gestion des temps pour les personnes ayant une responsabilité. Une femme qui veut réussir doit faire un choix celui de repousser la maternité ou celui de rester en bas de l’échelle.

Les ruptures de trajectoires comme des  licenciements notamment, sont de l’ordre de 70 % chez les femmes et bien moindres chez les hommes.

Les femmes architectes sont pour 25% inscrites à Pôle emploi en Ile de France pour 5% chez les hommes architectes.

Évolution possible, suites envisagées, projets :

Nous espérons travailler dans le cadre d’un projet européen pour améliorer la condition des femmes architectes dan toute l’Europe et le Maghreb  et nous avons déjà mené des action dans ce sens avec des femmes anglaises, irlandaises – notamment avec « Architecture and Diversity » animé par Angela Brady actuelle présidente du RIBA , grecques avec l’association des femmes architectes et ingénieures grecques , et aussi Autrichiennes, belges Marocaines et Algériennes.

Contact (si souhaité) : appel à témoignage de femmes et hommes architectes

Catherine GUYOT

ARHVA

75 rue des archives 75003 Paris

Tel 01 42 77 34 20 Fax 01 42 77 34 30 mail equal@arvha.org

Site web http://www.arvha.asso.fr

voir la présentation de l’enquête précédente sur la profession en ile de France dans la rubrique actualité.

Liens vers les sites déjà opérationnels sur l’égalité hommes femmes dans les métiers de l’architecture femmes archi en euromediterranéesur le site ARVHA dans projets réalisés

Publicités

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :