LE TEMPS DU CONFINEMENT PERSONNALISÉ EST DÉPASSÉ


La date du 11 Mai a été annoncée par Emmanuel Macron comme un objectif de remise en route du pays. Les mesures à prendre font déjà l’objet de débats contradictoires.
Comment voulez-vous que la population comprenne les consignes si elles sont à contre-temps et illogiques?

Le confinement personnel en chambre d’hôtel pour des malades légers testés positivement peut se comprendre au tout début de la pandémie, mais à ce stade, je ne le comprends pas! Il est troublant que cela soit proposé par l’Académie de Médecine.

En tant que médecin je vais à l’hôpital sans faire partie des héros que vous applaudissez tous les soirs car je suis en pédiatrie dans un circuit qui n’est pas au contact des malades les plus graves COVID +. Je rentre chez moi et j’ai la chance de partager le reste de mon temps en confinement en couple.

J’imagine que toutes les familles petites et grandes vivent ensemble depuis le début du confinement, et bien sûr avant, dans des conditions matérielles bien différentes au m2, avec une proximité et des gestes de tendresse du quotidien qui ont forcément distribué le COVID bien avant l’apparition des symptômes, en rappelant que la majorité des contaminés ne seront pas malades. Je ne pas comprends l’intérêt à séparer une personne COVID+ de sa famille sauf à l’hospitaliser pour des raisons médicales, car le confinement familial a forcément entraîné une contamination de tous, et dans le cas contraire il faudrait le vérifier, car la solution la plus économique reste le confinement familial s’il est justifié, d’autant plus qu’aujourd’hui les plus âgés vivent le plus souvent séparés du reste de la famille.

Quant aux personnes seules ou en couple, il sera toujours possible de les isoler comme aujourd’hui.

Enfin un isolement personnalisé dans une chambre d’hôtel suppose un personnel supplémentaire pour s’en occuper avec en plus un marquage de « pestiférés » des hôtels concernés qui auront besoin d’une décontamination avant de reprendre une activité normale.

Le confinement a eu un objectif qui était de ralentir la contamination massive et cela a réussi. Il a forcément aussi permis la contamination intra-familiale qui est probablement le meilleur moyen d’immuniser la population active avant toute vaccination.

La solution la plus raisonnable à l’échelle de la population serait de recommencer à vivre normalement à partir du moment où les moyens hospitaliers seront suffisants pour absorber le nombre de malades, ce qui semble être déjà le cas, sans faire de restriction particulière, car de toute façon la pandémie s’arrêtera d’elle même seulement quand une majorité aura été contaminée.

Seuls les tests sérologiques nous permettrons de le savoir.

Notre armée a été la plus réactive pour s’investir la première dans la commande massive de tests sérologiques et il faut reconnaître que cela a un intérêt vital pour notre pays.

Les établissements de soins prenant en charge les COVID devraient suivre son exemple en testant massivement tout leur personnel.

À l’opposé, il serait urgent de tester les résidents des EHPAD pour séparer les personnes positives des autres afin d’éviter une hécatombe, ce qui a déjà été fait dans certaines régions à l’initiative des responsables, même si cela est un peu tard pour les autres!

De même, il serait important de tester les enfants et leurs enseignants au moment de la rentrée scolaire.

Le reste de la population devra être testé ensuite de façon progressive et ciblée pour se protéger d’une deuxième vague ou tout simplement de la prochaine attaque hivernale.

Quelles que soient les conditions du retour à une vie normale, l’idéal serait de connaître la pénétration réelle de ce virus, car un autre virus plus dangereux pourrait survenir dans l’avenir.

Il est évident que nous étions insuffisamment préparés, à la fois pour prévenir la contamination par les masques, et surtout pour traiter les malades avec suffisamment de matériel de réanimation et de médicaments. Il faut espérer que l’effort qui a été fait en quelques semaines sera continué pour nous rendre l’indépendance stratégique que nous n’aurions jamais dû perdre, et avoir un stock suffisant pour nous défendre, comme les moyens dormants d’une armée prête à la défensive.

Il est tout aussi important de connaître la couverture immunitaire de la population et d’avoir une politique de vaccination efficace, afin de ne pas reproduire les échecs de la vaccination H1N1 et de la grippe saisonnière.

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :